Face aux nombreux couacs liés à la mise en oeuvre des nouveaux horaires et au mécontentement plus que légitime des navetteurs de Mons-Borinage qui empruntent la ligne Quiévrain-Quevy-Mons-Bruxelles, j’attendais avec impatience les explications des responsables de la SNCB et d’Infrabel auditionnés ce matin en commission à La Chambre.

Le moins que l’on puisse dire c’est que ces dernières m’ont laissé sur ma faim !

Le patron de la SNCB a en effet contesté les chiffres avancés par Test Achats et par plusieurs de mes collègues sur les retards répétés des trains.

Aujourd’hui, au regard du peu de solutions concrètes proposées et à la manière de minimiser les problèmes qui touchent les navetteurs, j ‘ai le sentiment que le CEO de la SNCB manque un peu d’autocritique ! !

Bien que le problème des trains en provenance de Mons est pointé, la seule réponse donnée prend la forme d’un groupe de travail spécifique qui planchera sur « l’amélioration des (premiers) départs, garage et composition des trains à Mons ».

Par ailleurs, en réponse à ma question parlementaire du 28 janvier 2014 où je demandais des réponses claires sur les causes des retards à répétition et sur les initiatives prises pour y mettre fin, une réponse évasive de la Ministre m’a été donnée. Une évaluation est certes prévue mais aucune solution à court terme ni aucun retrait du nouveau plan de transport ne sont annoncés ! (voir la question en annexe)

Plus que jamais, je pense qu’il faut maintenir la pression sur les gestionnaires du rail car la situation est insupportable pour les navetteurs, particulièrement pour ceux de la région de Mons-Borinage.

Dans cette optique, en tant que président de la Fédération socialiste de Mons-Borinage, je vais inviter tous les élus socialistes de la région à interpeller officiellement la Ministre Jacqueline Galant, ainsi que les CEO de la SNCB et d’INFRABEL en faveur des navetteurs de Mons-Borinage lésés par le nouveau plan de transport. 

Eric Thiébaut, Deputé fédéral

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.