Paul Magnette soutient le projet de réouverture ferroviaire entre Mons et Valenciennes

Les représentants de la Task Force « Mons-Borinage » ont rencontré lundi le ministre des Entreprises publiques, Paul Magnette, concernant le dossier de réouverture de la ligne de chemins de fer entre Mons-Saint-Ghislain et Valenciennes (France). Le ministre a, selon le député Eric Thiébaut, annoncé qu’il soutenait le projet.

Depuis 1984, cette ligne internationale est fermée au trafic des voyageurs et, depuis 1992, au trafic des marchandises. Les trains de voyageurs de la ligne 97 circulent depuis 1995 sur la voie unique électrifiée entre Saint-Ghislain et Quiévrain.

Le projet de reconnexion avec Valenciennes et la France remonte à avant 2005. Il n’a cependant jamais abouti. « Monsieur Magnette a indiqué qu’il écrirait à Infrabel en tant que ministre de tutelle pour soutenir le projet de réouverture de la ligne au fret dans un premier temps et, donc, demander d’accepter la collaboration avec la SNCF », a indiqué le député fédéral et bourgmestre de Hensies, Eric Thiébaut (PS). « Nous sommes en contact régulier avec la chambre économique du Nord et nous savons que des entreprises comme Toyota à Onnaing et Bombardier à Quiévrechain sont très preneuses de cette réouverture vers la Belgique. »

Selon le député socialiste, la reconnexion avec la France ne coûterait que moins de 2 millions d’euros à la Belgique. « Il ne s’agit finalement que de remettre des rails sur 600 ou 700 mètres entre Quiévrain et la frontière à Blanc Misseron. Dans un premier temps, le trafic entre la France et la Belgique serait assuré par la traction diesel », a conclu M. Thiébaut. Le transport des voyageurs n’a pas été évoqué dans le cadre du dossier.

3 réponses
  1. syl
    syl dit :

    Dommage que le transport des travailleurs soit,encore une fois, oublié dans ce projet. On pourrait qd même aussi prévoir une navette voyageur de Saint-Ghislain à Valenciennes, non?
    On n’a plus maintenant qu’une voie, comptent-ils en remettre une seconde, non électrifiée, afin de permettre au trafic d’être assez cadencé?

  2. gerin
    gerin dit :

    C’est ahurissant, incompréhensible etc d’avoir refusé de parler du trafic voyageur.Le ministre semble avoir découvert l’interet de la ligne alors qu’il semblait,d’aprés les parlementaires, que le dossier etait soutenu depuis plusieurs années!!!
    Quelle irrésolution et quelle absence d e rigueur, mais aussi duperie des usagers potentiels.
    Un projet paris mons grandes lignes est évoqué en France.
    Bientot Mons europe ,sa gare somptuaire, mons capitale Europeenne , ne seront pas reliés à La france :15 km ;mauvaise plaisanterie Belge qui n’a plus rien d esurréaliste et évoque d’évidents problémes de compétence

  3. gerin
    gerin dit :

    Donc plus d e tramway .Ce qui n est pas une surprise .les elus belges bloquent de toutes leurs forces la reouverture de liaisons ferroviaires france belgique
    Un lourd handicap pour mons 2015 et sa gare somptuaire qui ne rejoindra pas la france 17 km rudy demotte consent à me econnaitre que mons 2015 ,completement ignore par la france, peut dores et deja etre compromis .
    incroyable desinvolture belge ,enfumes par le projet d etram et militant pour l inertie ; rencontrer magnette et ne pas lui parler des voyageurs cest pour le coup surrealiste
    mons 2015 ,cote français , pour l instant ça n existe pas .

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.