Menace terroriste- Eric Thiébaut a interpellé la Ministre de la Justice !

Le député fédéral Eric Thiébaut est revenu en séance plénière de la Chambre sur l’opération policière qui a coûté la vie au terroriste Hakim Benlaghdem.

Selon les informations en circulation, l’individu s’apprêtait en effet à mener une action terroriste sur le sol belge.

Au centre des discussions, l’impressionnante quantité d’armes découverte à son domicile, la nature des activités de Benladghem et la collaboration entre les services de police, nationales et françaises.

Dans sa réponse, la Ministre a indiqué que le suspect franco-algérien est connu des services judiciaires belges depuis des années et qu’il a notamment été suivi sur son implication éventuelle dans les activités d’un groupe de terroristes d’un mouvement islamiste radical.

Elle a souligné que des perquisitions ont déjà été menées chez lui en 2010. Fin 2012, une collaboration d’entraide judiciaire avec la France a commencé car des informations prouvaient que l’individu était dangereux et se procurait du matériel paramilitaire. Une nouvelle enquête a ainsi été démarrée par le parquet fédéral en janvier 2013 et a abouti à l’interpellation mortelle.

La Ministre a confirmé que l’intéressé était bel et bien en train de préparer un fait de nature terroriste et que certains éléments laissaient penser que ce fait aurait lieu avant mercredi soir. D’où l’opération d’arrêter l’intéressé mardi.

Enfin,  « aucun élément ne vient corroborer la thèse d’un réseau » selon la Ministre..

Pour le député Eric Thiébaut, il est inquiétant de voir la quantité d’armes que l’individu a pu se procurer. «  Les armes retrouvées étaient tellement sophistiquées que même notre armée et nos services spéciaux n’en disposeraient pas ! » a-t-il expliqué. Avant d’ajouter : «  Comment peut-on se procurer un tel arsenal dans notre pays? ».

À ce sujet, il a rappelé qu’il attend avec impatience la note-cadre de sécurité intégrale de la Ministre de l’Intérieur. Et son souhait que la note intègre des mesures spécifiques de lutte contre le trafic des armes et contre les réseaux mafieux qui l’alimentent.

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.