Le député Eric Thiébaut est revenu en Commission «  Sécurité nucléaire » de la Chambre sur le feu vert accordé par l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) pour le redémarrage des réacteurs de Doel 3 et Thiange 2, à l’arrêt depuis plusieurs mois pour causes de fissures.

Dans son intervention, le député a tenu à soulever plusieurs points relatifs à la communication d’Electrabel et celle du directeur général de l’AFCN, mais aussi rappeler la priorité absolue, à ses yeux, de la sécurité nucléaire et les dispositions à prendre par Electrabel pour l’exploitation de ces sites.

En ce qui concerne la communication d’Electrabel, Eric Thiébaut a regretté que l’électricien ait annoncé de « lancer les opérations de redémarrage d’ici deux à trois semaines » alors que le gouvernement n’avait pas encore donné son accord officiel. Le fait qu’Electrabel n’ait  mentionné ni l’Agence fédérale de contrôle nucléaire, ni Vincotte, ni  Bel V dans son communiqué de presse a donné l’impression que « tout était réglé « à sa manière », sans contrôle de l’Etat, sans mesures imposées par le Gouvernement et l’AFCN ». Ce qui pose problème pour le député.

La communication du directeur général de l’AFCN qui a osé une comparaison « maladroite » entre le nucléaire et la dangerosité de l’éolien a également retenu l’attention d’Eric Thiébaut. Pour ce dernier, « lorsque l’on a un rôle aussi important que celui de directeur de l’AFCN, lorsque l’on doit indiquer au Gouvernement la marche à suivre sur des dossiers aussi sensibles que le redémarrage de deux réacteurs nucléaires, un devoir de prudence et de bonne communication doivent être assumés ». Avant d’ajouter que « dans le secteur nucléaire comme ailleurs, si le risque zéro n’existe pas, il convient de faire en sorte que ce risque soit le plus bas possible, et que la communication faite autour de celui-ci soit exercée avec le plus grand sérieux ! »

Eric Thiébaut  a également tenu à déclarer que la présentation du directeur général de l’AFCN en commission l’avait rassuré et avait dissipé la plupart des doutes qu’il avait avant cette commission. Des doutes liés notamment à l’usage du « conditionnel » dans les différents documents à disposition des députés jusque là.

Enfin, Eric Thiébaut a rappelé que la sécurité nucléaire est une priorité absolue pour lui et le groupe socialiste. Aussi, dans le cadre de la relance des réacteurs de Doel 3 et Thiange 2, il a invité Electrabel à prendre toutes les mesures et les garanties nécessaires pour préparer au mieux la relance des deux réacteurs.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.