Au nom de la fédération, je souhaite à tous nos membres et sympathisants une excellente année.

Que 2011 vous apporte la santé, l’amour, le bonheur et l’accomplissement de vos vœux les plus chers !

Malheureusement, l’an neuf démarre sur fond de crise au niveau de l’état fédéral.  Voici 6 mois que les Belges ont voté pour renouveler la Chambre et le Sénat.  Bien que ces assemblées fonctionnent légitimement depuis la rentrée parlementaire, le blocage pour la formation d’un nouveau gouvernement persiste.

Nous vivons un moment clef dans l’histoire de la Belgique.  En effet, le parti qui a gagné les élections au nord du pays prône dans ses statuts la création d’une république flamande indépendante (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Nieuw-Vlaamse_Alliantie#Programme ).  Ce constat explique en grande partie la difficulté pour les francophones de trouver un accord institutionnel avec les partis flamands présents dans la négociation.

C’est maintenant la question de l’avenir du pays qui se pose clairement : quelle Belgique réformée veulent les partis flamands ? Veulent-ils encore vraiment partager un avenir commun avec nous ?  La NVA veut-elle vraiment un accord ?

Durant ces 200 jours de négociation, la fédération socialiste de Mons Borinage ne s’est pas manifestée à ce sujet, afin de respecter la nécessaire discrétion dans le cadre de pourparlers sur une future réforme de l’état.

Aujourd’hui, il est temps pour nous d’organiser l’information de nos militants sur le rôle qu’a joué le PS dans la recherche d’une solution pour le pays préservant les intérêts des Wallons et des Bruxellois.

Dans les semaines à venir, nos parlementaires iront à la rencontre des sections afin de leur faire un rapport détaillé sur l’action du parti socialiste depuis juin 2010.

Personnellement, je crois encore en un état fédéral réformé.  Je suis persuadé d’une part que garder une Belgique unie reste la meilleure façon d’assurer la prospérité de tous ses habitants, et d’autre part, que cette Belgique est une plus-value évidente pour les Flamands, les Bruxellois et les Wallons.

Je rêve qu’en 2011, une majorité significative de Flamands partagent ce constat, et qu’ils le fassent entendre à leurs élus.

Eric THIEBAUT, Président de la fédération socialiste de Mons-Borinage

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.