Devant la montée inquiétante des faits de violences sur les lignes de Mons-Borinage, le député Eric Thiébaut a interpellé le Ministre des Entreprises publiques pour le sensibiliser sur la situation et l’inviter à prendre les mesures nécessaires pour renforcer la sécurité.

En effet, le bulletin sécurité 2011 fourni par la SNCB a relevé une augmentation du nombre d’agressions physiques et verbales par rapport à 2010 sur les cinq lignes passant par cette région. Les données publiées recensent ainsi 13 cas d’agressions physiques en 2011 au lieu de 6 pour 2010. Tandis que les agressions verbales sont aussi en augmentation, avec 22 faits au lieu de 16. La ligne la plus touchée est celle qui passe par Mons et Saint-Ghislain.

Pour Eric Thiébaut, il est clair que tout doit être mis en oeuvre pour que la situation ne reste en l’état. Il a donc demandé si les navetteurs de Mons-Borinage peuvent  espérer des mesures spécifiques pour la sécurisation de leurs lignes et si un renforcement de la prévention par une présence visible d’agents de B-Security est envisageable ?

Dans sa réponse, le Ministre s’est voulu rassurant. Il a ainsi rappelé que les agressions contre les voyageurs et le personnel du Groupe SNCB restent la priorité la plus importante pour le Corporate Security Service.

Il a confirmé que les équipes Securail (et pas B-Security) sont déployées de façon optimale aussi bien dans les trains que dans les gares. Que cela se fait en étroite collaboration et en concertation avec l’ensemble des services de police concernés. Outre la brigade de train Securail qui est active à bord des trains au niveau national, il annonce que les brigades Securail dans les districts réaliseront également sous peu des patrouilles dans les trains au niveau régional. Une brigade est d’ailleurs installée à Mons.

Enfin, en ce qui concerne l’état des collaborations avec les zones de police, Eric Thiébaut se réjouit d’apprendre qu’une déclaration d’intention est signée avec la zone de Mons-Quevy et que les contacts sont réguliers  avec les services Securail.

Voir l’ensemble de l’intervention en cliquant sur le lien suivant :

http://www.lachambre.be/kvvcr/showpage.cfm?section=qrva&language=fr&cfm=qrvaXml.cfm?legislat=53&dossierID=53-B070-669-0426-2011201208649.xml

2 réponses
  1. syl
    syl dit :

    La sécurité, c’est bien… mais suppression des trains à partir de saint-Ghislain jusque Quiévrain le w-e, c’est normal? Ils pourraient au moins remettre une micheline en service, et arrêter ce projet mégalomaniaque de gare Calatrava à Mons, ça dégagerait un budget pour les voyageurs! Ces derniers ont besoin de sécurité dans les trains, niveau humain, mais aussi niveau technique : les lignes sont-elles à présent sécurisées????http://www.lesoir.be/122915/article/actualite/belgique/2012-11-19/193-trains-supprimés-par-sncb-«-nous-devons-utiliser-au-mieux-l’argent-public-»

  2. gerin
    gerin dit :

    M T hiébaut avait apparemment sotenu le projet de réouverture de Valenciennes mons train.Or rencontrant le ministre Magnette, avec la task force, il n’a même pas évoqué le projet. Se contentant d’entériner le retour prévu du fret . On est scandalisé par de tels manquements. Le dossier qui traîne depuis 30 ans est bel et bien tabou.Rappelons que le projet de Tram auquel il semble encore croire est définitivement, lui aussi , enterré. Vive l’Europe des frontières, des murs.Bien sur personne représentant la Belgique au conseil de ligne Maubeuge. grande tristesse.

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.