police routes

Manque de moyens à la police de la route !

La situation  au sein de la police de la route est inquiétante. Le déficit en effectifs y est de 25 % par rapport au cadre. Dans le Hainaut, en particulier, le manque de moyens est criant et cela met les usagers des routes et des autoroutes en danger.

En commission de l’Intérieur de la Chambre, j’ai donc interpellé le Ministre de l’Intérieur.

En ce qui concerne les patrouilles de nuit, par exemple, seules 3 équipes de 2 personnes sont chargées de couvrir tout le territoire de la province de Hainaut. Ce qui, en cas d’absence ou de maladie, laisse les personnes en besoin d’aide dans la situation de devoir attendre parfois jusqu’à une heure avant une nouvelle intervention policière.  Une situation inacceptable à mes yeux !

Visiblement conscient du problème, le Ministre m’a quelque peu rassuré. Il m’a notamment indiqué qu  »  ’il n’y avait plus de coupes budgétaires, ce qui a permis de libérer 15 millions d’euros récurrents qui seront utilisés cette année pour le matériel, les motos et les camionnettes ainsi que pour le recrutement supplémentaire pour la police de la route ».

Comme je l’ai déjà plusieurs fois dénoncé, la situation de la police de la route reflète un problème bien plus large qui consiste en un désinvestissement chronique de la part de ce gouvernement dans les services publics. C’est la raison pour laquelle, je continuerai d’insister autant que possible auprès du ministre Jambon pour qu’il cesse avec les coupures budgétaires et qu’il fournisse enfin les efforts nécessaires pour moderniser le matériel et recruter des nouveaux agents  à tous les étages de la police fédérale.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *