travailleurs prot civile

Suppression des casernes de la protection civile : plus de respect pour les travailleurs !

Depuis que le Ministre de l’Intérieur a annoncé, en avril dernier, les contours de sa réforme de la Protection civile et son choix de ne maintenir que deux casernes sur six, – en supprimant celle de Ghlin – les nerfs des travailleurs concernés sont mis à rude épreuve .
 
En effet, alors que le Ministre Jambon a promis un statut revalorisé aux travailleurs qui seront transférés vers les zones de secours, on apprend que les syndicats ont quitté la table des négociations le 4 mai dernier car les propositions qui leur ont été faites ne sont pas à la hauteur de ce qui avait été prévu.
 
En outre, des élus d’autres partis de la majorité contredisent les propos du Ministre sur le terrain. Par exemple à Mons, un conseiller communal MR a rencontré le personnel de la caserne de Ghlin en affirmant qu’il y aurait encore une activité sur le site.
 
Le jeudi 11 mai, j’ai donc de nouveau interpellé le Ministre de l’Intérieur en séance plénière de la Chambre pour l’inviter à donner des éclaircissements sur son choix et rassurer le personnel sur leur nouveau statut. 
 
Les explications données par le Ministre sont loin de me satisfaire car j’estime que cette réforme pénalise à la fois les citoyens et  les travailleurs.
Contrairement aux affirmations faites par certains collègues du MR, il a malheureusement confirmé qu’il n’y aurait plus d’activités sur le site de la caserne de Ghlin.
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *