Question écrite posée à Madame Inge Vervotte, Ministre de la Fonction Publique et des Entreprises publiques 

Madame la Ministre,

Je souhaite revenir sur la décision de BELGACOM de mettre un terme à son service « dial-up », la connexion à l’internet via la ligne téléphonique sans haut débit.

Principale manière d’accéder au Net avant l’essor de l’ADSL, ces connexions touchent aujourd’hui  6 à 7 % des internautes, soit environ 50.000 personnes.

La caractéristique majeure de cette technologie, c’est qu’elle a beaucoup de succès auprès des internautes occasionnels et qu’elle est parfaitement accessible aux personnes résidant en zone rurale, essentiellement là où l’ADSL n’est pas disponible.

En vertu des missions de service universel imposées à Belgacom dans le cadre de son contrat de gestion, celle-ci se doit de « mettre à disposition de tous, et à un prix abordable, un service téléphonique minimum, ouvrant sur l’accès aux TICs, c’est-à-dire aux service des Télécommunications et de l’Informatique ».

Or, avec l’abandon de la connexion internet classique « dial up », Belgacom pénalise encore davantage certaines régions du pays en matière de services de télécommunications, alors qu’elles sont déjà défavorisées par leur faible densité en habitat.

Aussi, n’estimez-vous pas, Madame la Ministre, qu’en agissant de la sorte et en pénalisant les internautes des zones rurales, Belgacom ne se soustrait-il pas à ses obligations de service universel, alors que ses concurrents maintiennent le service « dial up » ?

Et si tel est le cas, envisagez-vous de prendre des dispositions pour infléchir cette décision de Belgacom ?

2 réponses
  1. Xtophe
    Xtophe dit :

    Bravo pour cette prise de position ! Peut-être que notre opérateur national se doit aussi de mettre à disposition de tous l’accès au web… En mettant à mort le dial-up (peu performant mais peu cher), il pousse bon nombre de belges à accéder à une technologie beaucoup plus coûteuse et pas forcément nécessaire ! Ou à laisser tomber le surf ! Pas très démocratique ! Il faut dire que le sdsl, le vdsl et autre haut débit, ça se vend mieux et ça rapporte plus ! Quid des « missions sociales » de Belgacom ? L’internet pour tous ? Non ! Seulement pour ceux qui peuvent débourser… Dommage !

  2. Eric Thiébaut
    Eric Thiébaut dit :

    En effet Christophe… J’ajoute que j’estime les coûts pratiqués par tous les opérateurs sur le marché beaucoup trop élevés ! La mise en concurrence n’a pas vraiment un effet bénéfique marqué pour les consommateurs belges. Je me demande parfois s’il n’y a pas un accord entre les 3 distributeurs…

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.