Le Ministre des Entreprises publiques a répondu au député Eric Thiébaut, qui s’était inquiété des rumeurs de fermeture de plusieurs boîtes aux lettres dans certaines zones rurales.

Dans sa réponse, des éléments rassurants ont été exprimés.

Le Ministre a ainsi rappelé qu’en 2005, bpost a procédé à une adaptation de son réseau sur base de critères objectifs et qui tiennent compte de l’ensemble de l’offre de la clientèle. L’objectif étant à ce qu’au moins 90 % de la population dispose d’une boîte à moins de 500 mètres en zone urbaine et 1500 mètres en zone rurale.

Il nous informe que bpost procède depuis 2006 à des adaptations ponctuelles et extrêmement limitées, le plus souvent par le déplacement ou la relocalisation de boîtes.

Pour le Ministre, dans de très rares cas, bpost procède au retrait de boîtes très peu, voire pas du tout utilisées, tout en veillant à maintenir une bonne accessibilité à ses services. Lorsque l’entreprise procède à de telles adaptations, un contact préalable a lieu avec les autorités locales afin de présenter la situation et de rechercher avec elles de meilleurs emplacements pour les boîtes préservées.

En conclusion, le Ministre assure qu’il n’entre pas dans l’intention de bpost de supprimer un grand nombre de boîtes aux lettres en région rurale et que le service universel restera garanti pour l’ensemble de la population.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.