PRESENTATION DE NOTRE ASSOCIATION 

Soucieuses de renforcer leurs synergies en travaillant conjointement, les communes belges de Hensies, Honnelles, Quiévrain, et les communes françaises de Crespin, Quiévrechain, Rombies-et-Marchipont, Saint-Aybert, Sebourg, Thivencelle ont officialisé la création d’une plateforme transfrontalière en janvier 2009.

Cette initiative a été mise sur pied en mettant à profit les différentes expériences intercommunales existantes de part et d’autre de la frontière.

Ainsi, les communes de Hensies, Quiévrain et Honnelles ont développé une collaboration active dans une série de matières communales car elles présentent des caractéristiques très similaires en termes démographique, urbanistique, de fonctionnement administratif, … Sans oublier l’appartenance à la même zone de police, l’adhésion des trois C.P.A.S. au « Plan clusters pour petits C.P.A.S. » .

Cette association a permis notamment de réaliser des économies d’échelle, lancer des marchés groupés, échanger les savoirs et savoir-faire, utiliser au maximum le matériel et enfin mettre en place une synergie entre les différents services communaux.

Par ailleurs, les communes de Crespin, Quiévrechain, Saint-Aybert et Thivencelle se sont réunies autour d’un SIVOM (Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple). Plus globalement, les six communes appartiennent à la communauté d’agglomération de Valenciennes.

Fort de leur réussite partenariale, Hensies, Quiévrain et Honnelles ont dès lors souhaité élargir les collaborations puisque la frontière est une caractéristique majeure et engendre beaucoup d’ échanges. Des relations transfrontalières existaient déjà et le projet a recueilli rapidement un avis positif unanime.

La plateforme transfrontalière était née, réunissant  trois entités belges de la région de Mons-Borinage et six communes françaises de l’agglomération de Valenciennes.

Le groupement œuvre dans de nombreux domaines, parmi lesquels la culture occupe une place essentielle et constitue une des premières priorités.

Par ailleurs, l’Institut Supérieur d’Architecture de Mons, partenaire de Mons 2015, et l’Ecole des Beaux-Arts de Valenciennes, ont été séduits par cette initiative. Ils mènent actuellement un travail de réflexion sur cette association de communes ainsi que sur les échanges transfrontaliers et les projets fédérateurs.

 

 

REGARD SUR LA CANDIDATURE DE MONS AU TITRE DE CAPITALE EUROPEENNE DE LA CULTURE EN 2015

 

Mons est la ville vers laquelle les habitants des communes belges se tournent naturellement pour sortir, faire du shopping, étudier, aller au théâtre ou encore au cinéma.  La plupart de nos concitoyens y sont sentimentalement très attachés.

L’attractivité de la ville est renforcée par la proximité de la frontière ; de nombreux frontaliers français connaissent les atouts de Mons et y viennent d’ailleurs fréquemment. Cette mobilité transfrontalière sera renforcée dans quelques années par la mise en place de la liaison tramway entre Valenciennes et Quiévrain. L’arrivée du tram en gare de Quiévrain permettra aux voyageurs de prendre la correspondance en train jusque Mons, notamment. Tout cela conforte l’intérêt de renforcer les synergies.

Nous savons que toute la région lilloise a beaucoup bénéficié du mouvement que cette ville à généré en étant capitale européenne. 

S’appuyant sur l’exemple de Lille 2004, Elio Di Rupo a rappelé dernièrement des chiffres édifiants: 1€ investi en a rapporté 6;  9 millions de participants aux manifestations; 4.000 journalistes reçus; 17.000 artistes mobilisés; 2.500 manifestations; 1.341 salariés engagés pour Lille 2004; 350 commerçants adhérents; 27 % de nuitées en plus dans les hôtels; 1,5 % d’emplois en plus dans la région Nord-Pas de Calais et 7 % à Lille intramuros…

Nous sommes certains que notre région connaîtrait les mêmes retombées en cas d’acceptation de la candidature de Mons en 2015.  Ce projet doit donc non seulement être le projet d’une ville, mais aussi de toute sa région.

MONS 2015, nous y croyons fortement et voulons être des acteurs à part entière du projet !

 

APPORT DES COMMUNES FRONTALIERES A MONS2015

Nos communes souhaitent s’intégrer activement dans la démarche de Mons :

  • Promotion de l’événement :

Nous pouvons utilement faire bénéficier Mons2015 de nos moyens de communication locaux tels que nos bulletins communaux.  Nous pouvons également nous appuyer sur le monde associatif local qui est très riche dans nos communes. 

  • Utilisation de nos guichets pour la vente de tickets pour les événements organisés en 2015 : 

Nous disposons en effet de nombreux guichets publics susceptibles de constituer des points de vente décentralisés.

  • Organisation des déplacements vers Mons :

La majorité des manifestations se dérouleront certainement en ville et si nous organisons nous mêmes le petit voyage, nous risquons d’attirer les personnes qui ont plus de difficultés à se déplacer, comme nos aînés par exemple.

  • Organisation d’événements sur notre zone :

Nous sommes persuadés que des manifestations culturelles organisées sur notre zone, satellites à MONS2015, enrichiraient l’évènement et permettraient de motiver encore plus nos habitants à s’intégrer complètement à l’opération.

Les lieux susceptibles d’accueillir des spectacles délocalisés sont nombreux : les différentes salles municipales françaises, la salle polyvalente de Quiévrain, l’Ecole de Cirque d’Onnezies, le château-ferme de Rampemont (avec accord préalable des propriétaires), la ferme de la Noyelle à Montroeul, les dépendances du restaurant les Tourelles à Roisin, l’ancienne église de Meaurain, la salle de l’US Angreau, la salle de la Concorde à Angre…

  • Implication de notre « monde culturel » :

Le tissu associatif est d’une grande richesse sur notre zone. Voici un aperçu des principaux événements récurrents :

– L’exposition « L’art, ô fenêtres » à Quiévrechain qui permet de mettre en valeur des œuvres d’art dans les vitrines des commerces. Un concept original qui rencontre beaucoup de succès.

– Le service culturel de Quiévrechain organise une programmation annuelle destinée à tous les publics, enfants et adultes, en invitant dans la commune des artistes du spectacle vivant (chanson, théâtre, opérette, musique…).

– en avril, à Angre (Salle de la Concorde): représentations annuelles de la troupe « Le Blé qui Lève », troupe de théâtre amateur très populaire. Genre de prédilection: la comédie. Salle comble à chaque fois. Président: José Delattre.

– le Festival des Floralies, organisé en avril à Quiévrain par la Maison des Jeunes.

– le 3ème week-end du mois d’avril: « Le Printemps des Artisans », grande manifestation villageoise où les artistes et les artisans peuvent exposer, chez eux ou à la salle de la Roquette (Montignies-sur-Roc). Coordination assurée par l’Administration communale. Chaque année, quelques milliers de visiteurs.

– la Foire artisanale, en mai, à Saint-Aybert attire une cinquantaine d’exposants.

– le premier vendredi du mois d’août, parc du château de Montignies-sur-Roc, à 21 h: « Théâtre au Château » en compagnie du Théâtre bruxellois des Galeries, en tournée dans toute la Wallonie. Organisation: Syndicat d’Initiative du Haut-Pays. Président: Jean-Pierre Stiévenart. Chaque année: 500 personnes (capacité maximale). Rens.: www.haut-pays.be

– Le week-end du 15 août, « fête du 19ème siècle » dans la ferme de la Noyelles à Montroeul-Sur-Haine. Plusieurs milliers de visiteurs depuis de nombreuses années.

– Les 3ème et 4ème week-ends du mois d’août, église Saint-Brice de Roisin: « Festival de l’Eté Musical » organisé par le Foyer d’Animation de Roisin. Quatre concerts de musique classique. Président: Willy Decamps. Estimation du public: en moyenne une centaine de spectateurs par soirée. Variable selon les artistes.  Rens.: http://users.skynet.be/etemusicalroisin/

– Durant le Week-end du Patrimoine, à la ferme-château de Rampemont (Fayt-le-Franc): reconstitution médiévale thématique. Propriétaires: M. et Mme Schneider-Depouhon. Nombreux visiteurs qui défilent durant les deux jours.

– Durant le même week-end, chaque année: « Honnelles se découvre », grande manifestation villageoise où les artistes et les artisans peuvent exposer, chez eux ou à la salle de la Roquette (Montignies-sur-Roc) – 10.000 visiteurs en 2007.

– En octobre, la troupe des « ballets magiques » transforme le petit village d’Hainin.  Un parcours jalonné de scénettes théâtrales est proposé aux visiteurs qui étaient 700 en 2008.

– le Rock or Ride Festival se déroule à Quiévrain en octobre. Cet évènement mélange les sports extrêmes et un festival musical.

– Début novembre, tous les deux ans, à l’Ecole de Cirque d’Onnezies: « Festival Européen des Ecoles de Cirque ». Deux soirées de spectacles (vendredi et samedi). Une organisation de l’Ecole de Cirque de Honnelles. Président: Guy Hénaut. Estimation du public: de 300 à 400 personnes pour les deux jours.  Rens.: www.ecoledecirquedehonnelles.be

– Exposition du graveur angrois Charles Bernier.  Un week-end lui a été consacré.

– Un vendredi soir du mois de novembre, à Angre (salle du Concordia): « Soirée des Poètes » organisée par les Amis du Caillou-qui-Bique. Sur un thème prédéfini, chacun peut lire deux de ses poèmes. Aussi quelques chansons. Président: Jean Moins. Entre 50 et 100 personnes.

en automne, les Artistes du Hainaut organisent un pèlerinage annuel dédié à Verhaeren (Centre Provincial du Caillou-qui-Bique).

– La commission culture de Quiévrechain s’associe à l’harmonie et à l’école de musique afin d’offrir au public des spectacles musicaux de grande qualité (master class animées par des solistes prestigieux, concerts de grands ensembles comme le 43e RI…)

– Chaque année, l’école de musique Amadeus organise un concert de gala rassemblant plusieurs milliers de personnes dans la salle polyvalente de Quiévrain.

Notre zone compte quelques hauts lieux culturels qui méritent d’être remis en valeur.  Par exemple, à Roisin le musée Emile Verhaeren n’est plus que l’ombre de lui-même faute de moyens publics, alors que des centaines de visiteurs viennent dans la région pour inscrire leurs pas dans ceux du célèbre poète.  Mais dans l’optique de Mons 2015, voilà pourtant un axe majeur de référence en littérature.  A titre indicatif, 2016 sera l’année du centenaire de sa disparition…  En 2006, un week-end lui était consacré.

L’école de Musique AMADEUS qui couvre les entités de Hensies, Quiévrain et Honnelles compte des centaines d’élèves.  Tous les concerts qu’ils organisent drainent un énorme public.  Malheureusement, cette école n’a jusqu’à présent, jamais pu être reconnue comme académie.

Et enfin, nous voudrions faire profiter de notre capacité d’hébergement à la future capitale européenne de la culture.  Dans un cadre très rural, nous disposons d’une large gamme d’hébergements : plusieurs hôtels, des gîtes, des chambres d’hôtes et des infrastructures d’accueil pour groupes.

Voilà donc en quelques lignes la façon dont les Bourgmestres et Maires des communes frontalières souhaitent s’associer à MONS2015.

4 réponses
  1. Un petit Belge
    Un petit Belge dit :

    Bravo pour votre initiative commune (L’union fait la force!). Concernant le musée Emile Verhaeren à Roisin, y a-t-il eu un accord pour sa réouverture? Votre texte n’est pas clair à ce sujet.

  2. Francesco
    Francesco dit :

    Il y en à qui disent, yes, on peux le faire, moi je prétends oui on le fera et j’y serai en 2015. Mince, le Borinage une nouvelle vitrine Européenne.Enfin,on va pouvoir tourner la page des charbonnages,ils nous on fait vivre, merci. Maintenant,direction vers le futur, c’est notre futur 2015 ne le ratons pas. Je suis certain que nos élus y sont à la besogne depuis pas mal de temps.Je compte sur vous.

  3. gerin
    gerin dit :

    bonjour et voeux 2010
    Des nouvelles décevantes concernant de nouveaux problemes relatifs au tram vers quievrechain
    Silence assourdissant de la sncb concernant quievrechain et quevy
    Il faut desormais prendre eurostar pour aller a mons de france via lille
    mons 2015 A CONDITION D AVOIR DES LIAISONS FERROVIAIRES CORRECTES
    le pourissement actuel n engage pas a l optimisme meme pour dans 5 ans et meme la coup du monde d efoot 2018 a Charleroi

  4. syl
    syl dit :

    Décevant, en effet, gerin!
    On aura un pont en forme de dragon qui aura coûté une fortune, une gare glaciale, mais très belle, surtout vue d’avion, et pas de liaisons directes vers la France…
    Comment définit-on les priorités en Wallonie?

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.