Dans le cadre du plan d’investissement 2013-2025 de la SNCB, les parlementaires fédéraux et régionaux ainsi que les bourgmestres de l’arrondissement de Mons-Borinage appartenant aux quatre partis démocratiques souhaitent défendre d’une même voix un ensemble de revendications.

En voici les grandes lignes :

  • A notre sens, pour notre arrondissement, la priorité doit être accordée à la remise en service de la ligne L.97 entre Mons et Valenciennes.

En ce qui concerne le trafic marchandises, cet investissement est vital, pour l’avenir économique et l’attractivité de l’arrondissement.  Cette réouverture de ligne est également ardemment souhaitée côté français, car il s’agit pour le bassin économique du Valenciennois d’éviter le passage par le nœud de Lille, déjà aujourd’hui saturé.  Nous savons que l’opérateur français est prêt à mettre en œuvre rapidement ce projet, mais qu’il se heurte à des réticences d’Infrabel. Il est important de noter que le coût du rétablissement de la L.97 est particulièrement faible : pour reconnecter les réseaux belges et français, il ne manque en effet que 2 km de voies, dont seulement 800 m en Belgique

  • En ce qui concerne le trafic voyageurs, force est de constater qu’il est pénalisé par l’état inacceptable des différents bâtiments de nos gares.  Seule la gare de Mons, dont l’importance stratégique dépasse largement notre arrondissement, fait l’objet d’un projet ambitieux.  Tous les autres bâtiments sont laissés à l’abandon et deviennent des chancres urbains, y compris ceux qui accueillent un nombre considérable de navetteurs ou dont l’intérêt patrimonial est reconnu.  Dans plusieurs cas, l’accessibilité aux quais et le parking sont notamment insuffisants.

L’ensemble des élus de la Task-Force de Mons Borinage défendront ensemble toutes ces revendications :

  • Les Députés fédéraux, Franco Seminara (ps), Catherine Fonck (Chef de groupe Cdh), Eric Thiébaut (président de la fédération ps), Juliette Boulet (Ecolo), Jacqueline Galant (MR), au sein de la Chambre.
  • Le Ministre Carlo Di Antonio (Cdh) au sein du Gouvernement wallon.
  • Les Députés régionaux Richard Miller (MR), Pierre Tachenion (ps), Emmanuel Disabato (chef de groupe Ecolo), Joelle Kapompole (ps), Savine Moucheron (Cdh) et Catherine Houdart (ps) au sein du Parlement wallon.
  • Les Bourgmestres Daniel Olivier (Saint-Ghislain), Marc Barvais (Mons), Jean-Claude Debiève (Boussu), Guy Rolland (Quaregnon), Vincent Loiseau (Dour), Daniel Dorsimont (Quiévrain), Bernard Paget (Honnelles), Luciano D’Antonio (Colfontaine), Jean-Marc Dupont (Frameries), Florence Lecomte (Quévy), Jacqueline Galant (Jurbise) et Eric Thiébaut (Hensies) au nom de leur commune respective.
  • La Députée Provinciale Annie Taulet (ps) au sein du Collège provincial.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.