L’annonce de la fermeture définitive de guichets de la gare de Quiévrain le 1er mars 2016 et l’état lamentable dans lequel se trouve le bâtiment sont inacceptables.

J’ai dès lors interrogé en commission la Ministre de la Mobilité Jacqueline Galant à ce sujet.

Dans sa réponse, celle-ci confirme la fermeture effective des guichets au 1er mars prochain, tout en garantissant que cela n’aurait aucun impact sur la desserte de la ligne Quiévrain – Mons.

Les voyageurs seront contraints de s’abriter sous la marquise de l’ancien bâtiment de gare en ruine ou dans les deux abris situés sur l’autre quai étant donné la fermeture au public des guichets.

J’ai fait part à la ministre de mon incompréhension de laisser un tel bâtiment vide. À mes yeux, la présence de personnel au sein d’un guichet garde tout son sens : elle permet notamment de diminuer le sentiment d’insécurité auprès des voyageurs 

En ce qui concerne l’avenir de l’ancien bâtiment, elle indique que la SNCB va lancer une promotion immobilière à une échelle plus importante que le seul ancien bâtiment de la gare.

Néanmoins aucune information ne m’a été communiquée au sujet de la procédure, des budgets, du calendrier ou de l’état d’avancement des négociations entre la commune, la SNCB et d’éventuels promoteurs.

Bref les navetteurs quiévrainois vont encore devoir attendre longtemps le train dans une gare en ruine !

Encore une fois, force est de constater que notre région est particulièrement délaissée par la SNCB. Nos petites gares sont dans un état lamentable et tout le monde se demande quand se terminera la gare de Mons… Sans parler du maintien hypothétique du Thalys wallon.

Avec une Ministre de tutelle qui veut surtout réduire le nombre de cheminots et les budgets alloués à la SNCB, l’avenir du rail est décidément bien sombre dans notre région.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.