Suite à l’action menée par les autorités judiciaires de Mons le 7 juin dernier pour dénoncer leurs conditions de travail, j’ai interrogé le Ministre de la Justice afin de relayer leurs revendications. Je l’ai sensibilisé sur deux problèmes majeurs: le manque d’effectifs et l’état déplorable du palais de justice situé dans la rue de Nimy à Mons.

La réponse du Ministre de la Justice me laisse sur ma faim.

Au niveau du cadre et des effectifs, il indique que « malgré de nombreuses publications de places vacantes, il faut constater que peu de candidats se manifestent. Et je crois que je n’y peux pas grand-chose. » Il s’agit d’une réponse qui masque mal un manque de volonté de sa part à mes yeux.

En ce qui concerne l’état du palais de Justice, le Ministre confirme que ses services sont « conscients » de son état déplorable. Ainsi, la direction Infrastructure du SPF Justice travaille de concert avec la Régie des Bâtiments pour trouver des solutions à long terme. En outre, certaines rénovations sont déjà en cours. C’est le cas notamment pour la rénovation des greniers. La deuxième phase de rénovation devrait débuter sous peu. Il est prévu qu’elle se termine d’ici la fin de l’année.

D’autres travaux sont à prévoir en priorité: l’installation d’une rampe PMR (personne à mobilité réduite), la remise aux normes de l’ascenseur, la réfection des caryatides et du cellulaire  et des sanitaires. Des réunions préalables ont déjà eu lieu sur place afin de déterminer un plan d’action qui devra débuter d’ici la fin de l’année par une étude des rénovations approfondies.

Pour ce qui est de l’état des caryatides, le Ministre précise que celui-ci n’est pas préoccupant quant à la stabilité structurelle du bâtiment et par extension de la toiture de ce dernier. Toutefois, afin d’en avoir l’assurance, la Régie a commandé une nouvelle étude de stabilité pour le bâtiment qui devrait nous parvenir dans les prochaines semaines. En attendant et pour prévenir les risques de chute des matériaux de parement, la Régie va placer un filet de protection.

Pour ma part, j’ai indiqué au Ministre de la Justice qu’il existe peut-être une corrélation entre l’absence de candidatures et l’état des bâtiments. En effet, pour ce qui me concerne, je n’aimerais pas beaucoup travailler là-bas, vu l’état actuel du palais de justice. Même s’il s’agit ici d’une boutade, il n’en reste pas moins que l’on peut se poser des questions quant à l’absence de candidatures.

Par ailleurs, pour ce qui concerne le bâtiment, il est clair que l’on va d’étude en étude. Il y a quelques mois, il me parlait déjà d’études. Mais des travaux de première nécessité, comme remettre simplement en peinture, ne sont pas réalisés. Il en va de même pour ce qui a trait à la conformité des installations électriques. Une série d’actions pourraient, selon moi, être menées sans étude préalable très approfondie. J’invite donc le Ministre à revoir quelque peu la situation car la grogne monte au sein du personnel montois

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.