cabine gare mons

Gare de Mons: quel avenir pour la cabine de signalisation ?

Dans le cadre de la stratégie d’Infrabel de concentrer progressivement les postes de signalisation dans des centres plus grands, certains travailleurs ont exprimé des craintes quant à leur avenir. C’est le cas, par exemple, à la cabine de signalisation de Mons où des rumeurs de déménagement m’ont été exprimées lors d’une visite sur place.

Même si celle-ci a pu bénéficier du processus de centralisation et d’importants investissements en matériel informatique, il n’en demeure pas moins que la construction d’une nouvelle cabine de signalisation à Charleroi suscite des interrogations. Alors qu’en 2005, il restait encore plus de 350 postes de signalisation locaux, Infrabel compte désormais 31 salles plus grandes et il en restera moins à l’avenir. Les travailleurs se demandent donc où s’arrêtera ce processus et avec quelles conséquences pour leur emploi. Voici les questions que j’ai posées au Ministre de la SNCB :

1. Qu’en est-il exactement? Pouvez-vous rassurer les travailleurs de la cabine de signalisation de Mons quant à leur avenir? 2. Pouvez-vous garantir que celle-ci ne sera pas sacrifiée par une prochaine phase de réduction et par la construction d’une nouvelle cabine de signalisation plus moderne à Charleroi ?

Dans sa réponse, le Ministre s’est montré RASSURANT :

« 1. Infrabel s’est lancée dans un ambitieux programme de modernisation et de concentration des postes de signalisation. En 2005, le réseau belge comptait encore 368 postes de signalisation. La première phase de ce vaste projet (concentration vers 31 cabines) est, à ce jour, réalisée. L’objectif à terme est d’assurer la régulation du trafic depuis dix salles de commande modernes, parmi lesquelles une salle de commande à Mons. Un nouveau bâtiment abrite la cabine de signalisation de Mons depuis 2010. En juin 2017, une phase importante de la concentration est intervenue avec le transfert des activités du poste de signalisation de Tournai vers celui de Mons. En configuration finale, la salle de commande comprendra 24 postes de travail et gèrera le trafic sur 275 km de voies principales, dont les lignes 94 et 96 vers Bruxelles. 2. Infrabel me confirme que la cabine de signalisation de Mons sera à l’avenir aussi une des dix grandes cabines de signalisation. »

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *