Depuis le début de son mandat, le député Eric Thiébaut sensibilise régulièrement le Gouvernement fédéral sur les tarifs pratiqués par les opérateurs de gsm dans notre pays et les prix bien plus élevés que sont contraints de payer les clients belges par rapport à ceux de nos pays voisins.

A cet égard, il a récemment interrogé le nouveau Ministre de l’Economie sur les initiatives qu’il compte entreprendre pour remédier à cette situation.

Parmi les questions posées, Eric Thiébaut a ainsi demandé des précisions sur l’arrivée prochaine d’un quatrième opérateur sur le marché belge des gsm et voir en quoi celle-ci stimulera la concurrence pour encourager la baisse des tarifs à l’instar de ce qui se fait en France par exemple.

Dans réponse, le Ministre a souligné qu’il ne fait aucun doute qu’un plus grand nombre d’acteurs sur le marché doit permettre une concurrence accrue, ce qui devrait donner lieu à des prix moins élevés, notamment au niveau des services de données mobiles où les prix sont supérieurs à ceux qui s’appliquent dans nos pays voisins.

En ce qui concerne la différence de prix avec ceux pratiqués par nos pays voisins, le Ministre a annoncé sa volonté de voir initier une étude opérant une comparaison entre la Belgique, l’Allemagne et la France concernant les divers secteurs de la télécommunication, tant le fixe que le mobile ou les sms et le transfert de données par internet et mobilophonie.

A l’instar de ce qui est fait pour les prix de l’énergie, cette étude sur les télécommunications sera très utile et permettra d’agir là où c’est nécessaire selon le Ministre.

Pour sa part, Eric Thiébaut rappelle qu’il est indispensable de mettre tout en œuvre pour permettre au plus grand nombre de citoyens d’avoir accès à des tarifs gsm accessibles et transparents.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.