Face au mécontentement régulier des opérateurs du service 101 qui revendiquent l’engagement de personnel supplémentaire, le député Eric Thiébaut a interrogé la Ministre de l’Intérieur pour faire le point sur la situation.

A Mons, par exemple, les syndicats réclament davantage de personnel au motif que la charge de travail est trop grande en raison du manque d’effectif. Alors qu’une proposition pour l’engagement de 84 personnes supplémentaires est sur la table  depuis deux ans, le député déplore la lenteur d’une prise de décision concrète dans ce dossier.

Dans sa réponse, la Ministre indique qu’ il n’est pas toujours aussi simple de trouver suffisamment de candidats adéquats. Pour elle, la procédure de sélection et la formation sont lourdes et durent longtemps, et il est dès lors parfois difficile de réagir rapidement.

À la lumière de la problématique actuelle du personnel, la Ministre prévoit une augmentation générale du cadre opérationnel du CIC 101 (Centre de Communication et d’Information), grâce à de futurs recrutements en 2013.

En ce qui concerne le mécontentement exprimé à Mons, le député Eric Thiébaut se réjouit de la réponse apportée dans le cadre de l’ajustement budgétaire de cette mi-juillet.  Ainsi, l’accord sur la décision d’augmenter le cadre actuel de 26 calltakers est un pas dans la bonne direction. En outre, l’approbation toute récente du plan du personnel par le ministre du Budget et le secrétaire d’Etat à la Fonction publique va permettre l’engagement de 19 calltakers.

Enfin, en ce qui concerne les procédures de sélection, le Selor met actuellement au point une nouvelle procédure qui sera davantage axée sur le volet opérationnel, afin de permettre le recrutement de personnel plus adapté. La formation sera également optimisée et revue le cas échéant. Toutes ces mesures visent à permettre une mobilisation la plus rapide et efficace possible des nouveaux calltakers recrutés.

Eric Thiébaut encourage, par ailleurs, l’adoption d’autres mesures telles qu’une campagne d’information axée sur l’utilisation correcte des numéros d’urgence. Objectif ? Une réduction du nombre d’appels non urgents ou injustifiés qui pourrait ainsi réduire la charge de travail des opérateurs.

Voir l’entièreté de l’intervention en cliquant sur le lien suivant :

http://www.lachambre.be/kvvcr/showpage.cfm?section=qrva&language=fr&cfm=qrvaXml.cfm?legislat=53&dossierID=53-B053-665-0183-2011201206532.xml

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.