L’accident survenu mercredi dernier à Saint-Symphorien a été largement commenté dans la presse et engendrait pas mal d’interrogations.  J’ai donc décidé d’interpeller le Ministre compétent à ce sujet.

Question orale à M. De Crem, Ministre de la Défense, au sujet de l’endommagement d’une conduite de l’Otan à Saint-Symphorien.

Monsieur le Ministre,

Mercredi dernier, une conduite de l’Otan desservant la base militaire de Florennes a été touchée  par un agriculteur en train de labourer son champ, causant de la sorte l’écoulement de près de 250.000 litres de kérosène.

Pour éviter une pollution trop importante des eaux du territoire, les services de contrôle sont désormais à pied d’œuvre. Des mesures urgentes ont été prises et seront étalées sur un mois.

Aujourd’hui, la question des responsabilités se pose.

On peut légitimement se demander si l’Otan exerce un contrôle suffisant de l’ensemble de son réseau, notamment des conduites datant de la Guerre Froide : celles-ci n’étant enfouies, en effet, qu’à 60 cm minimum à l’intérieur des terres. Ce qui les expose d’autant plus à des risques d’endommagements.

Selon les informations relayées dans la presse, aussi bien l’agriculteur concerné que les autorités locales ne connaissaient pas l’existence de la conduite militaire.

Dès lors se pose, Monsieur le Ministre, la question du contrôle des installations militaires et de l’existence d’un cadastre  répertoriant le réseau des conduites du pays.

Ce dernier existe-t-il ? Est-il porté efficacement à la connaissance des acteurs et des professionnels pouvant être impliqués dans des travaux touchant les conduites militaires du pays ?

Comptez-vous prendre des mesures pour intensifier les contrôles des conduites militaires et améliorer leur signalisation ?

Et enfin, qui va financer les travaux d’assainissement résultant de l’incident de Saint-Symphorien ?

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.