Depuis des semaines, les travailleurs civils du Shape sont inquiets quant à leur avenir professionnel.

Afin d’obtenir des informations claires et mettre fin au flou intégral qui règne actuellement autour du futur statut des quelque 250 travailleurs civils du SHAPE, le député fédéral Eric Thiebaut a interrogé, en séance plénière de la Chambre, le Ministre de la défense.

Pour rappel, à partir du 1er janvier 2014, la Belgique, en tant qu’État-hôte, devra assumer la maintenance des installations du SHAPE, qui était jusqu’à présent réalisée par le personnel civil payé par cette organisation internationale.

Dans son intervention, Eric Thiébaut a souligné, dans la continuité de ses interpellations précédentes avec son collègue, Franco Seminara, que les réponses obtenues par les organisations syndicales étaient insatisfaisantes.  Pire, le cabinet du Ministre de la Défense semble marquer un certain désintérêt pour la situation et envisage de recourir à l’avenir à de la sous-traitance pour ces tâches civiles.

Concrètement, le député a posé les questions suivantes :

  • Comment expliquez-vous cette situation de flou le plus total ? Pourquoi n’avez-vous pas présenté au conseil des ministres, avant le 31 mars 2013 un dossier définissant votre politique de maintenance ?
  • Pourquoi la Défense tente-t-elle de faire mettre à charge des Affaires étrangères la maintenance du SHAPE ?
  • Enfin, comment comptez-vous assurer la maintenance des installations du SHAPE, et à partir de quelle date et ce, en intégrant les conditions relatives à la réinsertion professionnelle et de dialogue social ?

Dans sa réponse, le Ministre de la Défense a avancé 2 éléments :

D’une part, le cabinet du premier ministre, Elio Di Rupo, prévoit une provision interdépartementale pour assumer le financement de la prise en charge des travailleurs civils du Shape concerné. D’autre part, il reconnait que le département Défense n’assumera pas à l’avenir la maintenance du Shape.

Pour Eric Thiébaut, cette réponse n’est rassurante qu’en partie:

Il se réjouit, avant tout de l’initiative du Premier Ministre, Elio Di Rupo, de prévoir une provision budgétaire dès 2014 pour les travailleurs civils du Shape. Cela démontre clairement la volonté du Premier Ministre de trouver une solution pour les personnes concernées.

Cela étant, il regrette que le Ministre de la Défense ait confirmé le renoncement de son département à reprendre sous son aile le personnel civil du Shape à l’avenir.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.