Edito : Bulletin communal décembre 2015.

Madame,

Mademoiselle,

Monsieur,

Encore une fois des terroristes islamistes ont lâchement exécuté des innocents chez nous. Parce que Paris c’est chez nous. C’est notre culture, notre mode de vie, notre démocratie, nos valeurs que ces fous attaquent. Je redoutais ça depuis longtemps et je crains que ce ne soit pas fini… Ils veulent que nous ayons peur de sortir, d’aller voir un match ou un concert, de sortir librement, ils veulent nous empêcher de vivre à notre façon tout simplement ! Nous ne devons pas tomber dans leur piège ! Il faut être ferme et commencer par éradiquer tous les foyers d’intégrisme islamique sur notre territoire en collaboration avec tous les musulmans qui ne demandent qu’à vivre en paix. Paris c’est la ville des lumières, le terrorisme ne les éteindra pas ! »  C’est par ces mots que j’ai réagi immédiatement aux attentats de paris sur les réseaux sociaux.

Il y a quelques semaines, dans un entretien paru dans le Vif, j’affirmais que la lutte contre le radicalisme islamique devait être une priorité absolue.  Après les attentats de Paris, cette déclaration est plus que jamais d’actualité.

A l’heure où j’écris ces lignes, le pays est toujours en alerte 3, ce qui correspond à une menace terroriste possible ou vraisemblable.  Pratiquement, cela signifie par exemple que nos policiers doivent porter un gilet pare balles et ne peuvent plus sortir seuls.  J’ai tout mis en œuvre pour rassurer au maximum les citoyens et les parents des enfants de nos écoles en particulier via une information permanente sur les réseaux sociaux et dans la presse.  J’ai voulu assurer une présence policière effective mais discrète à proximité des écoles, de manière à ne pas inquiéter inutilement les enfants.

Dans notre commune, aucun cas de départ ou de retour de djihadiste n’a heureusement été constaté.  Déjà après les attentats de Charlie Hebdo, j’ai demandé aux responsables des 2 mosquées présentes à Hensies d’être attentifs à tout signe de radicalisation et leur collaboration a été totale et spontanée.  Aujourd’hui beaucoup de musulmans craignent d’être stigmatisés par une partie de la population qui fait des raccourcis entre musulmans et intégristes.  L’immense majorité des musulmans n’a rien à voir avec le radicalisme de quelques fanatiques religieux.

Au niveau finances, la situation est de plus en plus compliquée pour toutes les communes du pays.  Les mauvaises nouvelles s’accumulent : l’Etat fédéral nous informe en fin d’année qu’il nous versera 300.000 euros de moins qu’annoncé en matière d’impôt sur les personnes physiques, la Région wallonne nous verse aussi 50.000 euros en moins dans le cadre du fond des communes… Sur un budget d’environ 7 millions d’euros, ce n’est pas un détail !  A ces diminutions de recettes s’ajoutent des augmentations de dépenses que nous n’avons pas décidées : par exemple, les frais d’incendie annuels sont passés en 10 ans de 50.000 à 300.000 euros et le nombre de bénéficiaires du revenu d’intégration sociale (payé par le cpas financé par la commune) est passé d’une quarantaine à plus de 100 !

Malgré toutes ces contraintes dont nous ne sommes absolument pas responsables, nous parvenons à maitriser notre budget et nous sommes une des rares communes de la région à ne jamais avoir été mise sous tutelle financière de la région wallonne.  Par ailleurs, beaucoup de communes ont du licencier du personnel pour équilibrer leur budget.  En cette période de crise économique, nous avons voulu préserver l’emploi de tous nos ouvriers et employés communaux, nous leur avons seulement demandé de postposer de quelques semaines le paiement de la prime de fin d’année 2015.  Notre personnel a accepté de faire cet effort en faisant preuve d’un sens des responsabilités que je salue.

Ceci étant dit, nous ne pouvons pas non plus abandonner tous nos projets et cesser d’organiser des activités pour la population sous prétexte que notre budget est plus difficile à boucler.  C’est ainsi que pour la future crèche communale, nous avons finalisé un plan financier qui permet de concrétiser ce beau projet sans incidences nouvelles pour nos finances.  En effet, pour la construction nous recevrons 1.060.000 euros de subsides de la Région wallonne et 300.000 euros de l’IDEA.   Pour le personnel nous recevrons les subsides de l’ONE et nous transférerons du personnel déjà employé dans d’autres services.   Et enfin, nous réduirons nos frais énergétiques en plaçant des panneaux photovoltaïques et en isolant au mieux notre bâtiment.

Dans un autre registre, l’organisation de notre marché de Noël a également nécessité beaucoup de créativité de la part de mon équipe.  Pour la première fois, une patinoire sera installée sur la place de Thulin !  Certains vous diront peut être : « la commune n’a plus d’argent et on en dépense encore pour une patinoire »… C’est faux ! En réalité, il faut environ 4.000 euros pour installer la patinoire  mais nous recevrons 3.000 euros de subside de la part de la région wallonne pour cette initiative et nous demanderons 3 euros d’entrée.  En d’autres termes, à partir de 330 entrées ce qui est très vraisemblable pour 3 jours d’activité, l’opération sera neutre financièrement pour la commune !  Nous avons également décidé d’acheter des chalets plutôt que de les louer chaque année, opération qui nous permettra de rentabiliser l’achat sur environ 4 ans.

Comme annoncé précédemment, j’irai avec mon équipe à la rencontre des citoyens en portes à portes chaque vendredi durant plusieurs mois.  Il est essentiel pour moi de recueillir l’avis d’un maximum de citoyens sur la gestion actuelle de la commune et sur les attentes pour le futur.

Enfin, n’hésitez jamais à me contacter sur mon gsm au 0476 / 55 35 27 ou à m’envoyer un e-mail : eric.thiebaut@skynet.be. Si vous souhaitez me rencontrer, je vous invite à téléphoner au 065/76 73 60 : ma collaboratrice vous fixera rapidement un rendez-vous avec moi.

Je vous souhaite à toutes et à tous de passer d’excellentes fêtes de fin d’année.

Eric THIEBAUT

Député-Bourgmestre

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *