Candidature à la présidence de la fédération socialiste de Mons Borinage

Chère amie, cher ami,
Après avoir assumé la présidence durant une année, c’est avec enthousiasme que je sollicite un nouveau mandat à la tête de notre Fédération.
En quelques mois, j’ai eu le plaisir de mettre en place une stratégie de modernisation de nos instances avec la collaboration efficace de la vice-présidente, Joëlle Kapompole.
Nous sentions qu’aux côtés de nos élus et de nos comités locaux, il convenait de répondre au besoin d’une communication accrue vers les militants et qu’il était impératif de renforcer la visibilité de l’action socialiste dans l’arrondissement.
En comptant sur la qualité de nos ressources internes, nous avons posé des actes significatifs. Un site internet complètement repensé reflète désormais, au jour le jour, l’action de nos représentants, de nos USC et de nos sections locales. Une newsletter se trouve adressée chaque semaine à plus de 2000 militants par email et un PS Contact, revu et corrigé, est diffusé à l’ensemble de nos affiliés. Ce travail de communication semble largement apprécié tant il est normal que les élus et les instances politiques rendent régulièrement compte de leurs initiatives aux militants qui les soutiennent.
Le PS est un grand parti d’action. Il a, dans notre arrondissement, une vocation de leadership. C’est pourquoi j’ai souhaité que la Fédération de Mons-Borinage se comporte, ces derniers mois, comme une véritable force de proposition et réunisse autour d’elle les acteurs politiques, syndicaux et économiques autour des grands dossiers d’intérêt général. C’est ainsi qu’à l’initiative des socialistes est née une taskforce politique de Mons-Borinage dépassant les clivages des partis pour défendre et promouvoir la région. Et c’est dans le même esprit que l’intensification d’un dialogue avec toutes les centrales de la FGTB a figuré parmi mes priorités. J’ai la conviction en effet que les valeurs sociales et humanistes que nous partageons, et qui font la générosité de la gauche, méritent une concertation permanente.
Notre région a face à elle des enjeux considérables. La réussite de Mons 2015, le rayonnement du pôle universitaire hainuyer, l’élargissement de l’offre générale de formation, la reconversion de nos sites industriels, le développement de pôles d’excellence et l’amélioration de la mobilité au sein de Mons-Borinage sont autant de dossiers face auxquels les socialistes doivent assumer une responsabilité concertée. Un Fédération forte constitue à cet égard un atout majeur car elle doit permettre aux élus de bénéficier d’une véritable plate-forme d’aide à la décision et à l’action.
La force de notre parti réside précisément dans cette capacité d’action, dans une forte présence au sein des communes et dans la formidable faculté de mobilisation de ses militants. Le rôle de la Fédération est de conjuguer au mieux ces atouts pour se trouver en perpétuel ordre de marche. L’actualité fédérale incertaine, le rôle majeur que joue notre président Di Rupo au service du pays et la perspective des élections communales appellent les instances socialistes à une grande vigilance à tous les niveaux de pouvoir.
J’ai le sentiment, en qualité de municipaliste et d’élu fédéral, de pouvoir organiser ce travail et confirmer le PS de Mons-Borinage comme une force démocratique incontournable dans nos communes. C’est dans ce véritable noyau de base de notre société que se construisent la qualité de vie et la sécurité légitimement attendues par nos concitoyens. Les Bourgmestres socialistes peuvent aujourd’hui aligner des bilans crédibles grâce à leur sens de la proximité. Notre Fédération a donc de beaux atouts en mains pour préparer une campagne électorale sereine et efficace mais aussi pour renforcer sa base.
Il m’importe en effet de tout mettre en œuvre pour proposer, à court terme,  une stratégie de recrutement de nouveaux affiliés afin que notre Fédération continue à refléter la diversité sociale, générationnelle et culturelle de Mons-Borinage. La qualité de nos actions à tous les niveaux de pouvoir, la disponibilité de nos élus et la grandeur de nos valeurs au moment où le populisme de droite reprend vigueur : voilà autant d’arguments qui séduiront, demain, les citoyens de Mons et du Borinage épris de modernité et de solidarité !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *