Plus aucun médecin à la police fédérale du Hainaut : encore une conséquence de la politique de désinvestissement du gouvernement fédéral !

En commission Intérieur de la Chambre, j’ai interpellé le nouveau ministre de l’Intérieur sur la situation des 1200 membres de la police fédérale du Hainaut qui sont contraints de travailler, depuis le 1er janvier de cette année, sans aucun médecin du travail.

Une nouvelle fois, comme je l’avais fait pour la police de la route ainsi que la police judiciaire et scientifique du Hainaut, j’ai dénoncé la politique d’austérité menée depuis 2014 par ce gouvernement fédéral contre les services publics, en particulier la police.

La réponse du Ministre qui est loin de me satisfaire. Il indique que le recrutement est difficile et invite le personnel qui souhaite reprendre le travail à se rendre jusque Bruxelles ! Aucune solution à court terme pour engager un médecin de proximité n’est annoncée.

A mes yeux, il s’agit d’une situation fort déplorable étant donné le rôle crucial que joue ce médecin dans le suivi et l’encadrement des policiers dans l’exercice de leurs missions. Lorsque  l’on connaît les risques liés à celles-ci,  il y a de quoi être inquiet.

C’est la sécurité des policiers et des citoyens qui sont en jeu.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *